Les voitures récentes sont équipées de nombreux dispositifs de sécurité active et de sécurité passive ainsi que, de plus en plus souvent, d’aides à la conduite. Celles-ci ont pour but d'assister le conducteur dans ses tâches de conduite courantes telles que l'observation de la route, la maîtrise de la vitesse du véhicule et le positionnement par rapport aux lignes de la route. 

Les aides à la conduite ne peuvent pas remplacer la compétence du conducteur, ni compenser le manque d'attention au volant.

Exemples de dispositifs de sécurité active

Le système anti-blocage des roues (ABR ou ABS) permet au conducteur de garder le contrôle du véhicule lorsqu’il freine brusquement. Lorsque le système ABS est activé, le conducteur ressent des à-coups dans la pédale de frein. Il est important de maintenir la pression sur la pédale de frein jusqu’à l’arrêt de la voiture.

 

Les systèmes de régulation, aussi appelés radar de régulation de distance  sont placés à l'avant du véhicule. Ce système permet de réguler la distance le séparant du véhicule précédent et, le cas échéant, déclencher un freinage.

L'assistance au freinage d'urgence AFU. Ce système permet d'amplifier la force de freinage lors d'un freinage d'urgence en fonction de différents critères, notamment la vitesse d'appui sur la pédale de frein. Cela permet, d'une part, de gagner du temps (et donc de la distance d'arrêt) par une montée en pression rapide dans les freins et, d'autre part, d'assurer un freinage optimal, certains conducteurs ayant tendance à vouloir relâcher la pression trop tôt lors d'un freinage d'urgence.

Le répartiteur électronique de freinage ESP (Electronic Stability Program) permet d'optimiser la répartition de freinage entre les roues. En effet, cette répartition évolue en fonction de la décélération du véhicule. De plus, chez certains constructeurs, le système ESP permet d'améliorer le comportement en courbe.
Le conducteur a très rarement conscience que le système ESP intervient, car il n'y a, en général, pas de sensation à la pédale et pas de bruit (contrairement à une régulation par l’ABS par exemple).

De nombreux autres systèmes électroniques peuvent être présents dans certaines voitures pour assister le conducteur. En voici quelques exemples :

  • le système de freinage automatique ;
  • le système d’avertissement de collision frontale ;
  • la surveillance des angles morts ;
  • la surveillance de la circulation transversale ;
  • la détection de piétons ;
  • l’alerte de Franchissement de Ligne (AFL), aussi appelée alerte de franchissement involontaire de ligne (AFIL).
Un bon conducteur adopte une conduite anticipative et ne devrait donc quasi jamais activer ces dispositifs. Ils consistent donc en une sorte d’assurance en cas de situation d’urgence. 

La sécurité passive

La sécurité passive concerne les dispositifs qui vont te protéger lorsqu’une collision n’a pu être évitée et que l’accident a lieu. La sécurité passive des automobiles repose, d'une part, sur la capacité de la structure à absorber l'énergie tout au long du choc par une déformation programmée et, d'autre part, sur des équipements ou des dispositifs additionnels destinés à protéger, tant que faire se peut, les occupants du véhicule de toute lésion ou blessure.

Exemples de dispositifs de sécurité passive

  • Les airbags (ou coussins gonflables de sécurité) interviennent afin de minimiser les dommages dus au choc entre les passagers et l'intérieur du véhicule. Ils sont utilisés en combinaison avec les ceintures. Celles-ci commencent par plaquer le passager à son siège, puis relâchent progressivement leur tension afin d'accompagner le ralentissement du buste et de la tête. Le but étant d'obtenir une décélération la moins brutale possible pour le corps.
  • L' appuie-tête permet de préserver les passagers du « coup du lapin » en cas d'accident. Il est important de bien régler la hauteur de l’appuie-tête dont le haut doit être à la hauteur du dessus de la tête de l’occupant du siège.
  • Les barres de protection latérales (dans les portières) évitent au véhicule de trop se déformer en cas de choc latéral. L'arceau de sécurité sur les cabriolets protège, quant à lui, en cas de tonneaux du véhicule.