La ceinture est un des moyens les plus simples et efficaces de réduire les conséquences d’un accident et le nombre de victimes de la route. Porter la ceinture de sécurité contribue à diminuer de 50 % le risque de décès en cas d’accident de la route.
Les voitures modernes donnent une impression de sécurité car elles semblent robustes et bien équipées. On a l’impression d’être totalement protégé de tous les dangers quand on conduit, parce qu’on ne ressent plus les effets de la vitesse. Pourtant, ce n’est pas le cas, dès 20 km/h, une collision subie sans porter de ceinture de sécurité peut être mortelle !
Il faut savoir que lors d’une collision, le véhicule est stoppé net dans son mouvement. Les occupants, eux, continuent à se déplacer pendant plusieurs microsecondes jusqu’à ce qu’ils heurtent le premier obstacle qui se trouve sur leur chemin : tableau de bord, siège avant, pare-brise, etc.

Actuellement, de nombreux véhicules disposent d’airbags. Ces derniers ne peuvent, cependant, pas remplacer la ceinture de sécurité. Il s’agit d’une protection complémentaire  qui ne peut jouer son rôle que si la ceinture a été bouclée. En cas de non-port de la ceinture, l’action de l’airbag pourrait même être dangereuse. En effet, l’airbag n’est pas un petit coussin confortable, mais un sac gonflable qui se déploie à 200 km/h. En cas de collision sans ceinture de sécurité, le conducteur entrerait en contact avec l’airbag, puis serait violement projeté par ce dernier contre le siège, ce qui pourrait entrainer de graves blessures. 

C’est à l’arrière que l’on constate le plus souvent que les passagers n’ont pas bouclé leur ceinture. Or, il est aussi dangereux de ne pas boucler sa ceinture à l’arrière qu’à l’avant et c’est obligatoire sur les sièges arrières depuis 1991. En cas de collision, un corps non attaché sera projeté dans l’habitacle ou à travers le pare-brise, les vitres latérales ou la vitre arrière. 
Malgré ce danger, beaucoup croient encore qu’il est possible de se retenir ou de se protéger, en cas de collision, sans mettre sa ceinture de sécurité. Mais c’est totalement faux, nos bras, par exemple, ne sont pas conçus pour résister à la force produite lors d’une collision .

 

Un passager arrière qui n’a pas bouclé sa ceinture, peut se transformer en projectile et gravement blesser ou même tuer les autres occupants. Le risque d’être grièvement blessé par un occupant du même véhicule lors d’un accident augmente de 80 % lorsque celui-ci n’a pas bouclé sa ceinture.

Une question de poids

Par exemple, quand un véhicule heurte un obstacle fixe à 50 km/h, le choc multiplie le poids d’une personne ou d’un objet par 13. Ainsi, à 50 km/h, une personne de 80 kg deviendra un projectile de près d’une tonne. À 130 km/h, cette personne pèsera près de 2,5 tonnes.  

Le poids des organes de notre corps est aussi multiplié lors d’un accident. Ceux-ci risquent de se rompre et de provoquer la mort. Le cerveau logé dans notre boîte crânienne peut également bouger lors d’une collision, ce qui peut provoquer des lésions cérébrales irréversibles. 

La ceinture de sécurité peut résister à une force de 2,5 à 3 tonnes, il est donc indispensable de la boucler à chaque trajet.

Les sièges de voiture ne sont pas conçus pour résister à un poids aussi élevé que celui de notre corps en cas d’accident. Ainsi, si le passager se trouvant derrière toi n’a pas bouclé sa ceinture et se retrouve projeté contre ton siège, ce dernier ne résistera pas au choc.

 En tant que conducteur, tu es responsable de tes passagers et tu dois exiger qu’ils bouclent leur ceinture avant de démarrer.

Quelques conseils

Bien mettre sa ceinture, c’est essentiel !

La sangle ventrale de la ceinture de sécurité doit être portée de manière à appuyer sur les os du bassin, une partie du corps très résistante. La sangle latérale, quant à elle, doit être portée au niveau de l’épaule.

En cas de collision, une couche trop épaisse de vêtements peut provoquer un déplacement de la ceinture sur le ventre ce qui peut provoquer de graves lésions internes. De plus, une ceinture mal positionnée à mi-épaule peut entraîner une sortie du siège et de nombreux traumatismes après avoir heurté les structures de l’habitacle .

La position des passagers, un danger ?!

Il est déconseillé que le passager avant mette ses pieds sur le tableau de bord, car en cas de collision, l’airbag va projeter ses jambes sur son visage, ce qui pourrait causer de graves blessures.

Il faut également surveiller la position du siège. En cas de collision, si le siège du passager est incliné à plus de 110°, celui-ci pourrait glisser sous la ceinture ventrale, être expulsé du siège et heurter l’intérieur du véhicule, les autres passagers, etc.

 

Régler son appuie-tête, ce n’est pas bête !

En cas d’accident, la tête et le cou sont les parties du corps les plus exposées et les plus fragiles. L’appuie-tête doit être bien ajusté pour empêcher que la nuque se brise et pour protéger la boite crânienne.

Quelle sanction ? 
Tous les occupants d’un véhicule doivent porter la ceinture de sécurité aux places qui en sont équipées. En cas de non-port de la ceinture, le montant de l’amende (perception immédiate ) est de 116 € pour le conducteur.
1 personne = 1 place = 1 ceinture

Enfants

Il est utile de savoir comment bien installer un enfant dans un véhicule que ce soit ton petit frère, ta petite sœur, ton neveu, ta filleule ou, plus tard, tes enfants. En Belgique, seul 1 enfant sur 3 est transporté en toute sécurité en voiture. On entend par là qu’il est correctement attaché dans un dispositif approprié à son poids et/ou sa taille. 

Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans les différents dispositifs, mais il faut savoir qu’un enfant court 3 fois moins de risques de perdre la vie ou d’être blessé en cas d’accident s’il se trouve dans un dispositif de retenue adapté .

La police peut-elle me sanctionner ?

Oui, bien évidemment ! La loi stipule que les enfants qui mesurent moins de 1m35 doivent voyager dans un dispositif de retenue adapté.

Dès lors, si tu n’utilises pas (correctement) un système de retenue pour le transport d’un enfant mesurant moins d’1,35 m, tu seras sanctionné par une amende (perception immédiate) de 174 € .