C’est en tout cas ce que la plupart des gens pensent.
Cependant la prise de certains médicaments peut altérer la conduite d’un véhicule et multiplier par 5 le risque d’accident.

Savais-tu que ?

Chaque personne réagit différemment aux médicaments selon son âge, son poids, son état de santé, ses éventuelles allergies, sa sensibilité aux médicaments, etc. Consulte toujours ton médecin afin de savoir quelles réactions la prise de médicaments pourrait engendrer chez toi.

Ci-contre, tu trouveras une liste de groupes de médicaments pouvant avoir un effet néfaste sur la conduite d’un véhicule.
 

 Parmi les principaux types de médicaments, ceux efficaces contre la douleur, la fièvre ou la toux exercent un effet sédatif (calmant) qui peut entraîner la somnolence, te rendre moins attentif et donc diminuer tes réflexes.

Certains médicaments peuvent altérer tes capacités de jugement en te rendant euphorique, voire agressif et en te faisant perdre le sens du danger. D’autres s'accompagnent de troubles de la vue ou de la coordination. Des vertiges, une sensation de faiblesse et des étourdissements peuvent également être des effets de la prise de certains médicaments.

Les psychotropes comme les benzodiazépines et les antidépresseurs, ainsi que les hypnotiques, utilisés pour soigner les troubles du sommeil, appartiennent aux groupes de médicaments pouvant provoquer les effets secondaires les plus importants.

 

Pas vraiment !

Conduire en ayant pris des médicaments qui affectent la conduite est punissable par un renvoi devant le tribunal et une amende pénale pouvant aller de 1.600 € à 16.000 €.

De plus, le juge a la possibilité de prononcer une déchéance du droit de conduire d’un mois à cinq ans, voire définitivement.

 

Quelques conseils d’ami pour éviter les problèmes

  • Vérifie avec ton médecin ou ton pharmacien s’il n’est pas déconseillé de conduire en prenant les médicaments prescrits.
  • Évite de consommer de l'alcool quand tu prends des médicaments car l’alcool renforce leurs effets indésirables. 
  • Lis attentivement la notice d'utilisation et, en particulier, les contre-indications en cas de conduite d'un véhicule.
  • S’il y a des risques d’effets secondaires, vérifie avec ton médecin si tu peux prendre ton médicament le soir avant d’aller dormir plutôt que le matin.
  • Ne prends pas le volant si tu constates des effets secondaires à ta prise de médicaments.
  • Fais attention si tu dépasses la dose autorisée ou si tu prends plusieurs médicaments en même temps.
  • Ne pense pas qu’un médicament vendu sans prescription est pour autant inoffensif. 
  • Privilégie la conduite de jour à celle de nuit.
  • Évite les longs trajets si tu prends des médicaments susceptibles d’altérer ta conduite.